Présentation du projet


KIEKURA, projet de promotion du français dans le système éducatif finlandais

Confrontée à l’érosion du nombre d’apprenants de langues étrangères en général et des risques induits pour le français, la Finlande vient de lancer un programme national pour le développement de la langue française. Kiekuravient en appui de projets récents et privilégie une démarche de qualité vers les principaux acteurs de l’enseignement du français et de la valorisation de la Francophonie.
Depuis l’entrée de la Finlande dans l’Union européenne en 1995, le français occupe une place significative dans le système éducatif. Le nombre des apprenants a plus que doublé depuis 1994, si bien que le français se situe aujourd’hui en troisième place des langues étrangères enseignées au niveau national derrière l’anglais et l’allemand, si l’on exclut le suédois, deuxième langue nationale. Le développement de dispositifs bilingues illustre l’intérêt des familles pour la langue française considérée comme un atout pour faire face à la mobilité professionnelle. Toutefois, le niveau des connaissances reste relativement bas, la langue française étant choisie le plus souvent en deuxième ou troisième langue vivante (objectif au baccalauréat général : niveau B1).
Des plans gouvernementaux de diversification de l’apprentissage des langues étrangères conduits à partir de 1996 ont eu des effets très positifs pour l’enseignement des langues vivantes et n’ont pas été étrangers à l’essor du français dans le système éducatif finlandais. Ces dernières années, l’enseignement des langues étrangères, à l’exception de l’anglais qui est considéré de plus en plus comme une langue seconde, est néanmoins menacé dans un nombre croissant de communes par les restrictions budgétaires qui affectent leur budget, ce qui se traduit par exemple par une augmentation du nombre d’élèves minimum pour l’ouverture de cours de langues.
C’est pourquoi les promoteurs de la diffusion du français en Finlande, au premier rang desquels l’Association des professeurs de français et le Centre culturel français, ont soumis en 2007 à la Direction nationale de l’enseignement du ministère finlandais de l’Éducation un programme de développement du français dans le système éducatif local sur trois années soutenu par la municipalité d’Espoo, deuxième ville du pays. Ce projet intitulé Kiekura (spirale en finnois, acronyme formé à partir du finnois : Kieli – Kulttuuri – Ranska, soit Langue et culture françaises) a été approuvé par les autorités éducatives finlandaises qui le cofinancent. Kiekura vise à permettre la mobilisation de différents partenaires qui, seuls, ne seraient pas en mesure de mettre en œuvre une action de grande ampleur. Ainsi, on compte au titre de ses partenaires des associations et le réseau en ligne Voie Expresse des professeurs de français lancé fin 2004 (www.expresse.fi).
Kiekura porte bien son nom de spirale en cherchant à créer une dynamique autour d’un noyau commun : la langue et la culture françaises. Les principales actions concernent :
la formation continue des professeurs de français, en accompagnant le programme annuel mis en place par le SCAC Finlande avec le ministère de l’Éducation finlandais et le CIEP,  le DELF scolaire, lancé en 2005 et qui s’étend progressivement dans l’enseignement scolaire : d’abord Helsinki et Espoo, puis les villes de Turku et Tampere, enfin, toujours plus au nord, la ville de Jyväskylä en 2008,  les TICE avec un appui au réseau Voie Expresse,  la promotion de la francophonie, notamment lors de la fête de la Francophonie puisque Kiekura sera officiellement lancé le 14 mars lors du Festival de la Francophonie,  l’audiovisuel éducatif au travers de la poursuite d’actions initiées par le CCF avec la télévision publique nationale,  enfin, la communication institutionnelle et grand public avec la réalisation de supports en français (cf. les autocollants de promotion du français pour les élèves).
Avec un objectif de développement des études du français et de la culture française, il s’agit de proposer aux professeurs une formation adéquate et actuelle, d’encourager et motiver le jeune public finlandais à étudier le français ainsi que d’améliorer la visibilité du français dans différents contextes. Au moment de la mise en œuvre de la saison finlandaise en France au printemps 2008, le lancement de Kiekura et de nouveaux projets de coopération éducative tels le site internet « Regards croisés » associant douze lycées parisiens et de Helsinki devraient conforter la place du français dans le système éducatif finlandais.
Benjamin Benoit,  ancien Attaché de coopération pour le français à l’Ambassade de France en Finlande,

loginlogo_kiekura

Une réflexion sur « Présentation du projet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pour la langue et la culture françaises en Finlande

%d blogueurs aiment cette page :